logo
muster_oben
  RSS_Feed   Facebook

 

linierot

Palmyre,
Alep, Homs...

[ma] Dans notre rapport annuel 2015/2016 fraîchement paru (disponible ici en tant que fichier pdf), nous nous penchons sur le thème de la crise des réfugiés, un terme malencontreux présent depuis un certain temps dans tous les médias. Depuis de nombreuses années, nous avons affaire à des artistes issus de pays que leurs habitants doivent fuir, ou encore de régions en proie à des vagues de destruction épouvantables, tel que c’est le cas en Syrie. Certains durent quitter le pays en raison de la guerre, d’autres vivaient à l’étranger pour travailler ou étudier et ne purent retourner au bercail. D’autres encore se sont mariés chez nous et peuvent rester, tandis que d’autres doivent effectuer une procédure de demande d’asile. Le saxophoniste syrien Basel Rajoub vit à Genève depuis 2011 et vient de sortir son nouveau CD (voir rapport ci-dessous). Son projet musical s’appelle «Soriana» (notre Syrie), et ses collègues sont dispersés dans toute l’Europe ainsi que les USA. Le joueur d’oud Bahur Ghazi de Deraa est lui aussi arrivé en Suisse en 2011. Résident de Coire, il a un statut officiel de réfugié depuis 2015. Son projet scénique actuel s’intitule «Palmyra», un spectacle de musique et de danse composé sur la base du maqâm arabe qui sera présenté dans d’innombrables villes de Suisse dès le 11 juin (voir agenda). Né à Homs, le musicien et compositeur Hassan Taha vit à Berne avec son épouse, la chanteuse Najat Suleiman. Suivant ses études à la Haute école de musique de Maastricht, il vint en Suisse en 2012 pour obtenir son master en composition à la Haute école des arts de ...plus

linierot  
   
 
Nouveauté

Basel Rajoub - Soriana Project

The Queen of Turquoise
(Jazz Village, 2016)

[ma] Les mélodies que Basel Rajoub interprète à la flûte duclar ou au saxophone fondent comme du chocolat noir extra amer sur la langue. Les sons se déplacent pensivement de note en note pour prendre aussitôt la poudre d’escampette, chassés par des rythmes de tambour tout en filigrane. Un oud (luth arabe), ou une  qanun (cithare sur table) viennent s’en mêler, marquant les basses, se greffant aux mélodies avant de s’en aller sur leur propre chemin. Parfois, le chant délicat de Lynn Adib se met au premier plan. Des émotions profondes, une virtuosité époustouflante et une joie de l’improvisation font tout le caractère du troisième album du musicien syrien qui fut lancé fin mai dans différentes villes de Suisse. Basel Rajoub a enregistré «Asia», l’album prédécesseur, à Beirut, et l’a produit personnellement. «The Queen of Turquoise» est quant à lui paru sur le label Harmonia-Mundi «Jazz Village» à Paris. Le saxophoniste vit depuis 2011 à Genève; Feras Chahrestan (qanun), qui s’est déjà fait entendre sur «Asia», vit en tant que réfugié syrien à Stockholm – raison pour laquelle il n’a presque pas voyagé durant ces dernières années. Le percussionniste Andrea Piccioni vit à Rome, la chanteuse Lynn Adib à Paris, et le joueur d’oud Kenan Adnawi à Philadelphie. Cette situation typique pour les artistes syriens d’aujourd’hui ne simplifie pas forcément l’organisation de la tournée du projet Soriana. Mais si vous deviez les croiser en cours de route, n’hésitez pas: foncez les voir! Le cas échéant: écoutez le CD. Vous ne risquez pas d’être déçu…

 

       [CD Index]

[Toutes les critiques]

 

 
Info

Fonds culturel Sud

Enfin – vos demandes par voie électronique!


[ma] Fin juin, nous tournerons le dos à une procédure qui nous coûte chaque année de nombreux kilos de papier, ainsi qu’un temps considérable devant les photocopieuses pour nos postulants: à partir du 1er juillet 2016, toutes les demandes et décomptes sont à transmettre au Fonds culturel Sud sous forme électronique par le biais d’un nouveau portail Web. À compter de cette date, vous trouverez le lien vers le portail ici ainsi que sur la page d’informations du Fonds. Quelques clics suffiront alors pour créer un compte d’utilisateur vous permettant d’effectuer vos demandes. La page d’accueil comportera des informations détaillées sur le type de projet et les artistes soutenus par le Fonds, les dates butoir ainsi que la procédure de demande à proprement parler. Les postulants pourront ainsi utiliser leur compte pour rédiger leurs demandes ainsi que leurs décomptes. Les documents en question pourront être sauvegardés et modifiés à loisir avant de nous être transmis, permettant à l’utilisateur de garder une vue d’ensemble des différentes démarches administratives. Des masques de saisie réduits à l’essentiel comporteront de nombreux textes d’aide qui faciliteront grandement le travail de demande. Un dossier de projet et de budget détaillés (ainsi que tous les documents complémentaires requis en fonction des différents projets et catégories artistiques) pourront être téléchargés sous forme de fichier PDF. Une fois les documents soumis, l’utilisateur obtiendra également ses demandes et ses décomptes sous forme de documents PDF. Nous nous réjouissons de votre feedback!

   
 
   © artlink | Büro für Kulturkooperation      Design: Eva Rolli Visuelle Gestaltung